Bypass gastrique tunisie

Un estomac plus petit, un corps plus mince… Bypass gatrique

L’obésité devient un stigmate social, les personnes obèses ont du mal à faire face à des rassemblements sociaux. Egalement, ils ne peuvent pas effectuer plusieurs tâches quotidiennes même les plus faciles. C’est aussi la principale raison derrière de nombreuses graves maladies, de problèmes mentaux voire émotionnels. Cette source d’anxiété, de peur et de dépression est combattue définitivement grâce à la chirurgie de l’obésité en Tunisie.

Réduire la taille de l’estomac pour lutter contre l’obésité

La chirurgie de l’obésité propose une procédure qui réalise une double action pour corriger manifestement la cause de l’obésité. Durant la chirurgie bariatrique, le bistouri agit sur l’estomac pour le rendre plus petit puis réachemine les intestins. En conséquence, les patients opérés se sentiront rapidement rassasiés en mangeant et mangeront moins. D’ailleurs, les intestins réarrangés amènent le corps à absorber moins de minéraux. Puis, le syndrome de dumping qui engendre un inconfort intestinal dissuade les patients de manger des aliments malsains.

Combien je vais perdre de poids suite à un bypass gastrique en Tunisie ?

Le bypass gatrique en Tunisie permet de perdre jusqu’à 67% de l’excès de poids en deux ans. De là, le patient pourra bénéficier d’une amélioration significative de sa santé et son apparence. Apres l’intervention, plusieurs maladies sont guéries : le diabète, l’apnée du sommeil, l’hypertension…

Suite à cette chirurgie de l’obésité, le patient va prendre l’habitude de manger de petites quantités. Donc, l’étirement de l’estomac sera responsable de la sensation de «plénitude» après les repas. En effet, c’était le fait de prendre de grandes quantités, qui a habitué l’estomac à avoir l’impression d’avoir besoin d’un grand repas pour être rassasié. C’est tout ce processus crée par l’opération qui va réaliser une perte de poids progressive durant les mois qui suivent l’opération.

Succès de la perte de poids à long terme

La chirurgie de l’obésité en Tunisie a été développée en utilisant deux approches différentes. L’une de ces approches utilise des techniques de restriction qui limitaient la sensation de faim. Tandis que l’autre mettait l’accent sur des procédures de malabsorption qui réduit la quantité des calories absorbées par le corps.

Pourquoi miser sur les résultats d’un bypass gastrique en Tunisie ?

Le bypass gastrique une excellente solution de perte de poids et devrait être sérieusement considérée par toute personne intéressée par la chirurgie bariatrique. Vous allez perdre du poids. En moyenne, vous perdrez 70% de votre excès de poids au cours des 18 premiers mois suivant la chirurgie. Puis, le patient ne sera pas en mesure de manger de gros repas vu la nouvelle taille de son estomac. En outre, étant donné que l’intestin est exclu,  l’organisme absorbe moins de calories des aliments.

Bypass gastrique grâce à la méthode laparoscopie

Il y a deux façons d’effectuer cette chirurgie: la méthode d’incision ouverte et la méthode laparoscopie. Le but est de minimiser la cicatrice, réduire la douleur postopératoire et accélérer la récupération d’où raccourcit la durée de votre séjour à l’hôpital.

En effet, 5 petites incisions (de 0,5 cm à 1 cm) permettent une ouverture minimale de la paroi abdominale. Ensuite, le chirurgien introduit un gaz sous pression afin de soulever la paroi et mieux atteindre les autres organes. Enfin, une caméra agrandit le champ opératoire pour plus de précision. Le chirurgien commence, donc, à agir sur l’estomac pour le réduire.

L’impact du bypass gastrique sur les maladies causées par l’obésité

Cette procédure de chirurgie de l’obésité permet une diminution de l’absorption des glucides ce qui améliore l’état des diabètes du type 2. D’ailleurs, les médicaments pour l’hypertension et / ou l’hypercholestérolémie peuvent être éliminés. Apres l’intervention, les troubles hormonaux sont traités suite à une perte de poids significative. En fait, ceci augmente la testostérone et améliore le métabolisme en général.