Aidez-moi à choisir mes implants mammaires

La liposuccion, quelles zones les plus concernées?
19 mars 2018
La sleeve gastrectomie
3 avril 2018
Show all

Aidez-moi à choisir mes implants mammaires

Si vous envisagez une chirurgie des seins en Tunisie pour avoir une poitrine galbée, l’une des décisions les plus importantes est de bien choisir les implants mammaires. Chacune des caractéristiques des implants mammaires peut affecter votre résultat final. Aussi, il est utile que le chirurgien vous propose l’option favorable pour les insérer, mais il est également très important qu’il connaisse vos objectifs.

Quelle forme d’implant pour une augmentation mammaire en Tunisie?

L’implant mammaire provoque une augmentation uniforme du volume. Cependant, nous n’avons pas tous la même morphologie mammaire ce qui fait que chaque type d’implant donne des résultats différents d’une patiente a une autre. Les implants ronds offrent la meilleure plénitude au niveau de la partie supérieure du sein. Tandis que les implants anatomiques sont mieux adaptés à ceux qui recherchent un aspect plus naturel.

Quatre techniques chirurgicales pour réaliser une augmentation mammaire en Tunisie

Pour une chirurgie des seins en Tunisie, le praticien détermine l’option de la procédure après une consultation initiale.

L’augmentation des seins Infra-mammaire

C’est la procédure la plus courante. L’implant est inséré dans le pli là où la poitrine rencontre la paroi thoracique. Il y a moins d’impact sur la production de lait car ni le tissu glandulaire ni l’innervation ne sont affectés.

L’augmentation mammaire transaxillaire

La technique se fait par une incision dans la partie supérieure et externe de la poitrine, près du creux du bras. Les implants sont placés sous le muscle ce qui entraîne une anomalie car ceci perturbe le tissu glandulaire. C’est une procédure à utiliser sur des femmes qui ne désirent plus allaiter.

L’augmentation des seins transumbillaires

L’implant est inséré par une incision dans l’ombilic. Aucune incision n’est faite sur le sein. L’insertion à travers l’ombilic rend difficile la position de l’implant avec précision, ce qui nécessite l’utilisation d’une caméra.

L’augmentation mammaire periareolaires

La technique s’applique par une incision autour de l’aréole pour cacher les cicatrices. Si l’implant est placé au-dessus du muscle, il peut entraver  la production du lait en exerçant une pression sur le tissu glandulaire. D’ailleurs, cet emplacement entraîne des risques pour la production laitière car les glandes sont susceptibles d’être coupés.